« Servo per amikeco » (« Servir par l’amitié ») : cette belle devise en esperanto  résume parfaitement l’esprit de  l’International Police Association (IPA), organisation non gouvernementale  à vocation universelle, présente dans 66 pays sur les 5 continents totalisant 420 000 adhérents.

Un peu d’histoire :

Présentation IPA

C’est en 1950 qu’un Sergent de Police britannique, Arthur TROOP, prend l’initiative de créer une association internationale visant à favoriser les  contacts sociaux, culturels et professionnels entre personnels chargés de missions de Police.

En 1953, un policier parisien, Max FLORENTIN, reprenant cette idée, crée la section française de l’International Police Association. De ce fait, la France est, avec la Grande Bretagne, les Pays Bas, la Belgique, et la Norvège  l’une des plus anciennes sections de l’IPA.

De plus, l’IPA a pour spécificité d’être  la seule association en France regroupant les personnels en activité ou retraités de la Police Nationale, de la Gendarmerie, des Douanes, de la Police des Transports et des Polices Municipales.

1ère association internationale de Police dans le monde,  l’IPA ne cesse de se développer : présente  dans 64 pays (le dernier en date est l’Arménie), elle revendique plus de 400.000 membres.

L’IPA, une organisation très structurée sur le plan international, national et local :

Ses structures se situent à 3 niveaux:

- Bureau exécutif international 

- Sections nationales

-  Sections locales, variant en fonction de l’organisation territoriale de chaque pays (Délégations départementales en France, Délégations régionales, provinciales ou municipales dans d’autres pays).

Depuis le Congrès qui s’est tenu à Eilat en septembre 2012, c’est un jeune Président, Pierre-Martin MOULIN, suisse francophone, qui se trouve à la tête de l’IPA.  Il est secondé par 3 Vice- Présidents, responsables chacun d’une commission : la  Commission Internationale des Relations Extérieures, la  Commission Culturelle Internationale et  la  Commission Internationale d’Action Sociale.

De la même manière, le Bureau de la Section française compte cinq commissions spécialisées : Culturelle, Professionnelle,  Interne,  Action sociale,  Communication et Développement.

Les Délégations départementales sont, quant à elles, gérées par un Bureau élu tous les 3 ans en Assemblée Générale.

L’IPA : une des plus importantes ONG dans le monde :

présentation IPABénéficiant  du statut d’Organisation non gouvernementale, l’IPA  fait siens les principes de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et regroupe toutes les personnes exerçant une mission de Police, sans distinction de grade, de race ou  de religion. . 

Il appartient à la Commission  Internationale des Relations extérieures d’agir pour la promotion de l’IPA auprès de l’ONU, de l’UNESCO, des institutions européennes et   d’EUROPOL.

En tant qu’ONG, l’IPA bénéficie d’un statut consultatif auprès de ces institutions et, à ce titre, apporte sa contribution sur des sujets  aussi variés  que le trafic de stupéfiants, la maltraitance,  les violences domestiques, les enfants des rues. La parution de rapports globaux et spécifiques témoigne de cette activité. 

L’IPA, acteur  important de la coopération policière internationale :

présentation IPALorsque l’on se connait mieux, il est plus facile de travailler ensemble ; cela suffit à expliquer  que l’une des priorités de  l’IPA est de favoriser les partages d’expérience professionnelle entre collègues du monde entier, au travers de rencontres  à tous niveaux. Les visites de services de Police par des collègues étrangers séjournant en France entrent parfaitement dans ce cadre. Il en est de même pour nos collègues se déplaçant à l’étranger, qui reçoivent un accueil personnalisé, leur permettant de nouer de nouvelles amitiés.

Les séminaires organisés au Château de GIMBORN jouent également un rôle fondamental de formation, mais aussi d’échanges entre policiers confrontés à des problématiques communes. Une semaine francophone est organisée chaque année par la Commission Professionnelle, sur une thématique chaque fois différente, mais toujours liée à l’actualité. 

L’IPA, une association à vocation humanitaire et sociale :   

Présentation IPA   - La solidarité,  priorité de l’IPA : L’entraide au sein de la «grande famille IPA » s’exerce tant sur le plan international que sur le plan local ; c’est ainsi qu’une aide financière a été apportée aux familles des policiers morts ou disparus lors du Tsunami qu’a subi le Japon en 2011.

Au niveau national, l’IPA apporte un soutien aux collègues  en détresse. A titre d’exemple, on peut rappeler qu’une collecte faite auprès des délégations a permis d’aider un policer municipal à faire face à une catastrophe naturelle.

Dans le même esprit, l’IPA se doit de célébrer la mémoire des collègues disparus : la section française participe une fois dans l’année  à la cérémonie de ravivage de la flamme à l’Arc de Triomphe et dépose une gerbe sur la tombe du Soldat Inconnu.

   -  Une autre  mission de l’IPA : Le rapprochement Police-population.  Un des objectifs principaux de l’IPA est  de  favoriser les contacts et le dialogue entre la police et la population,  ceci afin de permettre aux citoyens de mieux connaitre le travail des agents chargés de leur sécurité.

   - Une fonction sociale aux multiples facettes et en constante évolution :

Celle-ci  s’étend à des domaines extrêmement diversifiés: hébergement à faible coût (La France possède une Maison IPA à Villemomble et plus de 60 logements sont mis à la disposition des adhérents dans 21 pays); rencontres internationales de jeunes afin de promouvoir l’esprit de tolérance; séjours linguistiques destinés aux enfants de collègues; jumelages entre Sections; création de clubs sportifs et organisation de tournois…  Des  domaines en constante évolution que le l’IPA France souhaite développer afin de mieux répondre au demandes de ses adhérents.